Quelques idées reçues

E-sport : outil de rapprochement entre les êtres humains

Il est trivial de rappeler que tout sportif a plusieurs sources de revus parmi lesquelles : les gains directs qui sont les primes payées à l’athlète lorsqu’il gagne un tournoi. Il y a aussi et surtout les gains indirects. Ces derniers sont en général les plus importants.

Quels sont les jeux les plus lucratifs ?

Dans le segment du e-sport, certains jeux se détachent nettement en termes de gains générés. Il s’agit notamment de : Dota 2, League of Legends, Counter-Strike: Global Offensive, StarCraft II et Heroes of the Storm. Des jeux de football tels que FIFA n’arrivent qu’aux alentours de la vingtième place de ce classement.

L’e-sport intéresse le CIO

Le Comité International Olympique (CIO) accorde une attention particulière aux tournois d’e-sport. Cela s’est vu PyeongChang (Corée du Sud) en 2017 lors du tournoi de Starcraft II.

En Corée du Sud, la pratique des sports électroniques fait partie intégrante de la culture populaire très orientée vers la (haute) technologie. Ce fait prouve que ce pays qui n’est pas souvent au centre de l’actualité mondiale utilise le sport pour rapprocher les humains comme cela se fait dans les pays d’Europe et d’Amérique.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*